Le “flashmob Jérusalema” des écoles du Grand pré